Ameliorer la vitesse d'un site web - StradMObAgency

Améliorer la vitesse d’un site Web

par Oct 14, 2019Création Web / Mobile, Stratégie digitale

La vitesse de chargement d’un site est essentielle. Beaucoup d’entreprises créent un site web sans chercher à savoir si celui-ci est performant. En effet le temps de chargement influe beaucoup sur le taux de conversion, la fidélisation et le trafic sur votre site. Dans un monde où la navigation sur le web se fait de plus en plus avec les appareils mobiles, avoir un site adapté est plus qu’une nécessité. Nous allons vous montrer maintenant quelles sont les différentes étapes pour arriver à avoir un site web optimisé.

Pourquoi améliorer la vitesse de notre site

AutoAnything (E-commerce) qui en divisant son temps de chargement par 2 a enregistré une augmentation de ses ventes de plus de 12%, ou encore The Trainline qui estime à 8 millions de livres ses gains suite à l’optimisation de 300 ms seulement de son tunnel de conversion. Dans le secteur de la presse, on peut citer GQ, qui a diminué de 80% son temps de chargement, conduisant ainsi à une augmentation de trafic de 80% !
Considérez que sur internet le temps c’est vraiment de l’argent. Plus votre site web s’affiche vite, moins vous perdez des utilisateurs et donc vous avez plus de chance d’augmenter votre taux de conversion.
Etant donné que la rapidité de votre site aura un fort impact sur le référencement de votre site vous avez tout intérêt à vous en occuper au plus vite.
Sur internet la concurrence est très rude alors vaut mieux être bien placé par rapport à vos concurrents. Offrir une meilleure expérience utilisateur que son concurrent est payant et le temps d’attente est un facteur clé dans l’expérience utilisateur.

Comment connaître la vitesse de notre site

La première étape consiste à auditer le site pour savoir si celui-ci remplit ou non les paramètres recommandés pour avoir un site rapide. Il existe de nombreux outils pour faire des audits. En voici quelques :

Ces outils permettent de connaître les bons et les mauvais points, où se trouvent les problèmes de votre site et proposent des axes d’améliorations pour optimiser votre site et ainsi vous permettre de gagner des visiteurs et éventuellement d’augmenter votre taux de conversion.

Dans la même catégorie:

Comment améliorer la vitesse de notre site

Toutes ces informations reçues plus haut ne vous serviront à rien si vous ne savez pas comment optimiser votre site. Heureusement pour vous c’est le propos de cette partie dans cet article.

1 . L’hébergement :
L’hébergement est comme la fondation pour une maison. Alors pas besoin de vous dire qu’il ne sert à rien d’optimiser votre site si le serveur l’hébergeant a la vitesse d’un escargot.
L’équation dépendra de nombreux paramètres : les serveurs (qualité des disques durs, performance), la redondance (la multiplication du nombre de serveurs pour palier aux problèmes de panne), le service (intervention rapide, qualité, etc.).
L’hébergement est un des éléments cruciaux pour garantir un service de qualité. Veillez à bien le choisir!
Evitez absolument les serveurs mutualisés ( qui sont souvent plus accessibles parce que low-cost) si vous voulez recevoir plus de 1000 pers/mois.
A ce stade 2 choix s’offrent à vous : faire évoluer votre offre ou changer d’hébergeur.

2 . CDN (Content Deliver Network) :
Un CDN (ou réseau de distribution de contenu) vous permet de distribuer vos ressources depuis de multiples serveurs externes. Ces serveurs sont localisés dans différents pays ce qui permet de distribuer vos fichiers (css, javascript et images) à un visiteur depuis le serveur le plus proche.
C’est comme votre wifi avec vos appareils, plus vous êtes proches du spot plus votre connexion est rapide, comme vos aliments et votre bouche, plus vous …enfin vous avez compris le principe.
Pour les startups et les sites Web privés, le coût d’un service CDN peut être prohibitif, mais au fur et à mesure que votre public cible augmente et devient plus global, il sera nécessaire pour obtenir des temps de réponse rapides. Chez Yahoo!, les propriétés qui ont déplacé le contenu statique de leurs serveurs Web d’application à un CDN ont amélioré les temps de réponse des utilisateurs finaux de 20% ou plus. Passer à un CDN est un changement de code relativement facile qui améliorera considérablement la vitesse de votre site Web.

3 . Les images :

Les images sont souvent les ressources les plus lourdes de votre site (plus de 60% du poids d’une page). Intégrer des images sur son site est une belle façon de le rendre attrayant, c’est sûr!
Cependant réduire le poids de ses images permet d’accélérer la vitesse d’affichage des pages. Utilisez donc des formats adaptés à un confort de navigation et donc de type .PNG ou JPG.
Pour compresser vos images, vous pouvez utilisez outils comme :

  • Des logiciels de retouche photo comme Adobe Fireworks (plus puissant que Photoshop pour compresser pour le Web)
  • Paint.net sous Windows
  • Aperçu sous Mac OS X)
  • WP smush ( si vous êtes sur WordPress)
  • etc.

Pour aller plus loin techniquement, utiliser les sprites CSS ce qui aura pour effet de réduire le nombre de requêtes en combinant les images.Cette pratique, très utilisée dans les jeux vidéo auparavant (2D), permet d’utiliser une seule image qui contient plusieurs autres. Cette astuce est néanmoins réservée à des utilisateurs avertis.

4 . Compresser les fichiers CSS et JavaScript :
De la même manière que pour les images, nous pouvons compresser le CSS et le JS. La compression des fichiers (HTML, CSS, Javascript) qui sont envoyés au navigateur web par le serveur constitue une bonne pratique incontournable.
Les feuilles de styles CSS contiennent les différents propriétés d’affichage (couleurs, polices, structure, etc.). Sans elle, le Web ne ressemblerait pas à grand-chose.
Les fichiers JavaScript (JS) ajoutent de l’interaction pour dynamiser le site : diaporama, boutons de partage sur les réseaux sociaux, etc.
Il existe deux techniques très efficace pour compresser ces fichiers :
Minification:
Pour accélérer un peu plus le chargement de votre site vous pouvez opter pour la minification des ressources css, html et javascript.
Le mot est assez barbare mais le procédé est plutôt simple : on compresse les fichiers en supprimant commentaires de code, sauts de ligne et espaces inutiles.
Pour les utilisateurs de WordPress, les plugins de cache incluent le plus souvent cette option. Si vous ne souhaitez pas utiliser de plugin vous pouvez tout à fait utiliser CSSminifier.com et JScompress.com.

Concaténation :
Le terme est encore plus barbare que le précédent mais tout aussi simple à comprendre. Si votre site utilise 3 css et 3 javascript la concaténation vous permettra de les combiner en 1 seul fichier css et 1 un seul javascript.
Cette technique est elle aussi le plus souvent proposée par les plugins de cache, elle comporte cependant un risque majeur : casser l’affichage de votre site.

5 . Utiliser la compression Gzip:
Compresser les éléments par le serveur avant de les envoyer au client (le navigateur Internet) est une des méthodes les plus efficaces en matière d’optimisation. Elle permet de réduire considérablement le poids d’une page et vous permet de gagner plusieurs secondes. Le gain est donc considérable !
Pour savoir si vous disposez d’une telle option, prenez contact auprès de votre hébergeur qui sera le plus à même de vous renseigner.

6 . Le .Htaccess :
Le .htaccess est un fichier. Il contient des directives que Apache (le serveur) doit appliquer en fonction des requêtes de l’internaute. (interdire l’accès au fichier, le compresser, le mettre en cache en sont des exemples). Avec le .htaccess vous pouvez utilisez plusieurs directives qui vous permettront de réduire considérablement le temps de chargement de votre site. On peut en citer quelques unes comme : Deflate, le cache-control, les expires headers, les ETags, etc…
D’ailleurs le site WP Marmite a écrit un excellent article sur le .htaccess.

7 . Ressources externes :
Ici on parle de fichiers qui sont hébergés sur des serveurs tiers (je ne parle pas d’un CDN). Ces ressources ne peuvent pas être optimisées et ajoutent des requêtes HTTP et DNS supplémentaires.
Quelques exemples : outils d’analyse (Google Analytics, Piwik), API Google, Google Fonts, Gravatar
Je ne vous conseille pas de supprimer toutes ces ressources, mais vous pouvez par exemple choisir d’héberger vos polices d’écriture et de les servir depuis votre serveur.

Conclusion :
Il est important d’avoir un site performant si on “veut survivre dans la jungle du net”. Il est surtout primordial de ne pas tout faire vous-même et de vous adresser à des personnes compétentes (comme nous (^_^) ! ) pour obtenir les meilleurs résultats dans les meilleurs délais et de surtout pouvoir vous occuper d’autres choses pour convertir des visiteurs puisque la rapidité ne représente qu’une partie du référencement. Il y a aussi l’ergonomie et la création de contenus qui occupent une place importante dans le processus.

Dans la même catégorie:

NOUS CONTACTER 

Vous avez un projet ou une idée de projet sur internet ? 

Dernièrement sur notre blog:

Le métier de Social Média Manager

Le métier de Social Média Manager

Comment devenir Social Media Manager ? La communication digitale vous passionne ? Découvrons ensemble ce qu’est le métier de Social Media Manager. Internet offre une multitude d’opportunités avec l’avènement de nouveaux métiers. Que vous soyez une entreprise ou une...

Le plan de com SMO

Le plan de com SMO

Qu’est ce que le SMO? Le SMO (social media optimization) est un outil marketing qui offre aux communicants une réactivité et une interactivité importante.Cet outil permet donc à l’annonceur de s’adresser à ses cibles sur les différents réseaux sociaux afin de répondre...